© Pascal Dolémieux 

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Supercheries

En novembre 1930, Samuel Beckett, récemment nommé maître de conférence au Trinity College de Dublin, retraça, en français et en l'inventant, la vie et l'oeuvre d'un certain Jean du Chas, poète de son état et injustement méconnu, né le même jour que lui mais à Toulouse. Il lui attribua la paternité d'un mouvement littéraire: le Concentrisme, dont il donna pour seule définition "c'est un prisme sur l'escalier". Il lui attribua également une élogieuse obsession des concierges, la rédaction de son oeuvre unique et majeure "le Discours de la Sortie" et en préparation celle de ses mémoires.

A une autre occasion, celle de l'opération "Photo-Roman" initiée par Havas et organisée pendant les Rencontres d'Arles (RIP) de juillet 2016, à laquelle j'ai été convié, je me suis permis de lui emprunter, en forme d'hommage, Jean du Chas, à qui j'ai moi-même, après l'avoir écrit, attribué un bout de texte. Le propos de l'opération était de prendre un extrait de roman où était décrite, ou évoquée, une photographie et de mettre librement en image celle-ci. J'ai donc tout inventé sauf l'écrivain qui, finalement, avait quand même une certaine existence littéraire. J'ai fait alors le portrait d'un portraitiste, derrière un rideau, Jérôme Bonnet, en y mettant une certaine distance quant au genre.

"Je n'avais encore jamais rencontré Samuel. Je n'avais de lui que ses mots qui dessinaient sa pensée, et l'usage qu'il en faisait m'invitait à le penser comme une silhouette qui en laissait deviner autant qu'imaginer une vie derrière une autre vie. Coïncidaient alors dans mon esprit l'image, cette photographie entr'aperçue qui me paraissait ratée, de mon concierge, derrière le rideau de sa loge, ce qui d'ailleurs me faisait toujours sourire car celui-ci m'avait avoué avoir exercé pendant la moitié de sa vie le métier de maçon, et celle de Samuel qui, précise et libre comme ses mots, ne pouvait être encore et définitivement réelle."

Jean du Chas in Introduction au Discours de la Sortie.

Editions Occitania, Toulouse, 1934